V1.0 (20.06.24) : Lancement du site internet

La plateforme de la sélection de fonds et de la gestion d’actifs

Art & Finance : 2,861 Trillions USD de richesse en art prévus d’ici 2026

Le rapport Art & Finance 2023 de Deloitte, en collaboration avec ArtTactic, explore l’évolution et les tendances émergentes à l’intersection de l’art et de la gestion de patrimoine. Cette huitième édition, publiée dans un contexte d’incertitudes économiques et géopolitiques, offre un aperçu des défis et des opportunités pour les différents acteurs du marché de l’art et de la finance.


Principales tendances


La richesse des UHNWIs (Ultra High Net Worth Individuals) liée à l’art et aux objets de collection est estimée à 2,174 trillions USD en 2022 et pourrait atteindre 2,861 trillions USD en 2026. Cette croissance est attribuée à l’augmentation du nombre d’UHNWIs et à leur allocation accrue de richesse vers l’art et les objets de collection.

Le marché de l’art n’a pas réussi à capter la croissance globale de la richesse, avec un taux de croissance annuel anémique de 0,6% sur 14 ans, ne dépassant pas l’inflation. Les ventes sur le marché de l’art ont diminué en termes réels depuis 2008, indiquant une difficulté à attirer l’attention des HNW (High Net Worth) et de leur richesse.

Les ventes aux enchères d’objets de luxe ont atteint des sommets en 2022, signalant de nouvelles opportunités pour l’industrie de l’art et de la finance. Le marché des biens de luxe personnels a considérablement surpassé la croissance du marché de l’art, offrant un potentiel d’intégration des objets de luxe dans les offres de gestion de patrimoine.

Il y a une convergence croissante entre les différents acteurs (banques privées, family offices, gestionnaires de patrimoine indépendants, collectionneurs et professionnels de l’art), avec 89% des répondants croyant que la richesse liée à l’art et aux objets de collection devrait faire partie d’une offre de gestion de patrimoine.

La valeur émotionnelle reste le principal moteur d’achat d’art, mais la valeur financière devient de plus en plus importante, avec 41% des collectionneurs la citant comme motivation principale en 2023, surpassant la valeur sociale.


Technologie et Transparence


L’innovation technologique rapproche les secteurs de l’art et de la finance, avec 64% des gestionnaires de patrimoine croyant que la technologie pourrait catalyser l’intégration des actifs d’art et de collection dans les services de gestion de patrimoine. La blockchain et la tokenisation sont considérées comme des outils potentiels pour améliorer la transparence et la traçabilité sur le marché de l’art, essentiels pour surmonter les défis actuels tels que l’authenticité et la provenance des œuvres.


Prêt Garanti par l’Art


Le marché des prêts garantis par l’art pourrait atteindre 29 milliards USD d’ici fin 2023. Malgré des taux d’intérêt plus élevés, ce marché continue de croître, soutenu par la demande de liquidité des collectionneurs pour des opérations commerciales et l’acquisition de nouvelles œuvres.


Impact Social et Investissement Durable


L’investissement à impact social dans l’art et la culture gagne en popularité, particulièrement parmi les jeunes collectionneurs. Environ 66% des jeunes collectionneurs sont intéressés par des produits d’investissement socialement responsables dans la culture, contre seulement 30% des gestionnaires de patrimoine qui reconnaissent cette demande.


Enjeux Réglementaires


La modernisation des pratiques commerciales sur le marché de l’art est urgente. La majorité des gestionnaires de patrimoine et des professionnels de l’art estiment que le marché doit se moderniser pour établir une confiance et une crédibilité accrues.

Le rapport Art & Finance 2023 met en lumière une industrie en pleine transformation, où l’innovation technologique et l’intégration de nouvelles classes d’actifs pourraient jouer un rôle crucial dans l’évolution future. Les tendances vers une plus grande transparence, l’intégration de l’art dans les services de gestion de patrimoine, et l’importance croissante des investissements à impact social sont des éléments clés à surveiller.

Partager cette publication
URL de partage
Précédent

Le directeur de la FINMA expose 30 ans de gestion des crises financières et les priorités futures

Suivant

60% des fonds d’investissement en France présentent des frais annuels médian de 1%, selon l’AMF

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Accès Premium actif !

Vous avez désormais accès à toutes les publications Premium.