V1.0 (20.06.24) : Lancement du site internet

La plateforme de la sélection de fonds et de la gestion d’actifs

Enquête : Les banques relèvent le défi de la concurrence numérique

Selon un rapport de l’Economist Impact, alors que près de la moitié des cadres bancaires déclarent servir les clients via des canaux numériques dans une large ou grande mesure, les signes indiquent une reconnaissance croissante des fintechs en tant que partenaires.

Dans une enquête mondiale menée auprès de 300 cadres supérieurs du secteur bancaire, 54 % déclarent que leurs institutions financières ont été confrontées à une concurrence accrue au cours des trois dernières années de la part des alternatives numériques. Cependant, ces cadres indiquent également qu’ils sont mieux positionnés pour faire face à la concurrence. En particulier, 84 % des personnes interrogées ont déclaré qu’elles disposaient, dans une certaine mesure ou plus, des outils technologiques nécessaires pour créer de nouveaux produits et services numériques. L’enquête a été réalisée dans le cadre d’un nouveau rapport1 d’Economist Impact, intitulé “Threat assessment 2022 : digital competition in global finance”, qui a été commandé par WSO2, un leader de la technologie de transformation numérique.

En plus de passer en revue le paysage concurrentiel, le rapport examine comment les institutions bancaires abordent le changement culturel, adoptent les compétences numériques et s’appuient sur la technologie pour obtenir un avantage concurrentiel.

De nombreuses entreprises bancaires ont répondu à la concurrence en investissant dans leur présence numérique. Parmi les répondants à l’enquête, 47 % déclarent servir les clients via des canaux numériques (applications en ligne ou mobiles) dans une large ou grande mesure, et 77 % de ces cadres prévoient que leur organisation servira les clients via des canaux numériques dans une large ou grande mesure au cours des deux prochaines années.

“Tous les signes du rapport de l’Economist Impact indiquent que les institutions financières établies relèvent avec succès le défi du numérique”, a déclaré Eric Newcomer, directeur de la technologie de WSO2. ” Une majorité des personnes interrogées dans le cadre de l’enquête déclarent disposer des outils nécessaires, être culturellement prêtes et disposer des talents nécessaires pour créer de nouveaux produits et services numériques, ce qui représente à mes yeux un changement significatif dans la dynamique du secteur.

Dans le même temps, la croissance des nouveaux entrants numériques dans le secteur bancaire fait évoluer les points de vue sur qui est un concurrent par rapport à un partenaire potentiel. Parmi les cadres interrogés, 26 % ont identifié une concurrence croissante de la banque en tant que service (BaaS) ou de la finance embarquée, comme celle des entreprises non financières, y compris les entreprises technologiques et les fournisseurs de télécommunications, entre autres.

Dans le même temps, seuls 12 % des répondants à l’enquête ont mentionné une concurrence accrue de la part des entreprises de technologie financière (fintech) – un contraste frappant avec la crainte généralisée de la concurrence des fintechs il y a seulement quelques années. Le rapport d’Economist Impact cite notamment un rapport de 20212 du cabinet de conseil bancaire Cornerstone Advisors, selon lequel 48 % des banques interrogées ont établi des partenariats avec des startups fintech au cours des trois dernières années.

“La concurrence intense à laquelle sont confrontées les banques conduit à une collaboration numérique sans précédent”, a déclaré Seshika Fernando, vice-président de WSO2 pour les services bancaires et financiers. ” Autrefois, les banques gardaient jalousement leurs données sur des systèmes propriétaires pour développer leur clientèle et leur part de revenus. Aujourd’hui, elles accélèrent leur croissance en s’associant avec des fintechs pour ajouter de nouveaux services, en intégrant des solutions de banque en tant que service dans les offres de vente au détail en ligne et en exploitant les connaissances des agences ayant une expertise en big data. “

Consultez le rapport complet

Partager cette publication
URL de partage
Précédent

Magnacarta Patrimoine

Suivant

Le secteur bancaire luxembourgeois affiche un bilan positif

Accès Premium actif !

Vous avez désormais accès à toutes les publications Premium.