V1.0 (20.06.24) : Lancement du site internet

La plateforme de la sélection de fonds et de la gestion d’actifs

Etude BlackRock : 79% des assureurs prévoient de revoir leur allocation stratégique d’actifs à long terme

Les assureurs accordent de plus en plus d’importance à l’intégration des facteurs liés à la durabilité et au climat dans le processus d’investissement, selon la 11e étude annuelle de BlackRock.


  • 79% des assureurs interrogés prévoient de revoir leur allocation stratégique d’actifs à long terme.
  • 68% des répondants donnent la priorité à l’investissement dans la technologie pour la gestion des risques à grande échelle.
  • Adoption croissante des ETF obligataires pour aider à gérer la liquidité et chercher à améliorer le rendement.

Dans un contexte d’évolution rapide des conditions de marché, les assureurs mondiaux donnent la priorité à la construction des portefeuilles résilients et se concentrent sur la gestion des liquidités et l’intégration de la technologie, selon la 11e étude annuelle de BlackRock.

Charles Hatami, responsable mondial du Groupe Institutions Financières chez BlackRock, a déclaré: «Le contexte actuel de marché est le résultat de bouleversements majeurs au cours des deux dernières années, et l’incertitude ne devrait que s’accroître. Les clients du secteur de l’assurance favorisent l’innovation à grande échelle et l’adoption d’une approche agile pour naviguer dans un environnement complexe.»

Révision accélérée des portefeuilles pour équilibrer le risque et la liquidité

79% des assureurs interrogés prévoient de revoir leur allocation stratégique d’actifs à long terme et près de la moitié (48%) vont revoir les seuils d’appétit au risque cette année. La plupart des assureurs (60%) ont déclaré que l’inflation était leur principale préoccupation, suivie de près par la volatilité des prix des actifs (59%) et la liquidité (58%). Pour diversifier davantage leurs portefeuilles, la plupart des assureurs (87%) prévoient d’augmenter les allocations aux marchés privés au cours des deux prochaines années, ce qui représenterait une augmentation moyenne de 3% par rapport à leur allocation actuelle. Les assureurs prévoient également d’augmenter les allocations aux actifs liquides, 31% des répondants ayant l’intention d’allouer aux actifs obligataires.

Commentant les résultats de l’étude, Anna Khazen, responsable du Groupe Institutions Financières chez BlackRock pour la région EMEA, note, «Les assureurs conservent un intérêt soutenu pour les actifs à risques, mais comme nous passons d’une longue période de croissance et d’inflation régulières à un nouveau régime de volatilité macroéconomique et de marché accrues, leurs objectifs sont plus dynamiques que la recherche de rendement ou de diversification générale. Au niveau de l’ensemble du portefeuille, les assureurs réévaluent désormais le rôle que chaque classe d’actifs doit jouer pour renforcer la résilience.»

Mettre l’accent sur une approche intégrée de l’investissement ESG et climatique

Plus de deux tiers des répondants à l’enquête ont déclaré qu’il était probable ou très probable qu’ils mettent en œuvre des objectifs généraux liés aux critères Environnementaux, Sociaux et de Gouvernance (ESG) dans leurs portefeuilles. En outre, 85% d’entre eux ont déclaré qu’il était probable ou très probable qu’ils s’engagent à prendre en compte des objectifs climatiques spécifiques pour leur portefeuille. 62% des assureurs interrogés considèrent également la prise de décision liée à la durabilité comme une tendance majeure qui façonnera leur secteur dans les années à venir. Les technologies et outils adéquats seront essentiels pour garantir la cohérence des analyses de durabilité, avec des applications comprenant les exigences réglementaires et le reporting, ainsi que l’évaluation des allocations d’investissement.

Innovation continue dans la gestion des risques : de la transformation numérique aux ETFs

65% des assureurs ont déclaré que la transformation numérique et la technologie étaient la tendance la plus importante dans le secteur de l’assurance au cours des 12 à 24 prochains mois, contre 44% en 2021. Presque tous (98%) ont déclaré utiliser l’intelligence artificielle, le machine learning, l’analyse prédictive, la blockchain ou une combinaison de ces technologies, l’analyse prédictive étant utilisée à la fois pour la gestion des activités d’assurance (65%) et les opérations d’investissement (72%). En ce qui concerne les dépenses futures dans le domaine de la technologie, la grande majorité des assureurs interrogés prévoient de donner la priorité aux investissements dans la gestion de l’actif et du passif (68%), ainsi que dans la conformité réglementaire (54%) et les données de marché (53%).

Les assureurs interrogés favorisent également l’adoption de nouvelles approches d’investissement telles que les ETF obligataires. Les assureurs indiquent qu’ils prévoient d’accroître l’utilisation des ETF obligataires dans leurs portefeuilles, principalement pour améliorer la liquidité (54%) et le rendement (48%). Selon l’analyse de BlackRock, huit sur dix des plus grands assureurs américains déclarent désormais utiliser des ETF obligataires, cinq d’entre eux les ayant adoptés après l’épisode de volatilité des marchés en mars 20201. Et jusqu’à présent cette année, nous avons vu 17 assureurs à travers l’Europe, le Moyen-Orient et l’Afrique utiliser des ETF pour la première fois2. BlackRock a récemment prévu que les actifs mondiaux gérés par les ETF obligataires atteindraient 5 000 milliards de dollars d’ici à 20303 – et les assureurs sont un moteur majeur de cette nouvelle approche.

Partager cette publication
URL de partage
Précédent

Un gérant de fortune suisse recrute deux anciens responsables de la Banque J. Safra Sarasin

Suivant

Le Crédit Suisse lance un Single Family Office Index

Accès Premium actif !

Vous avez désormais accès à toutes les publications Premium.