V1.0 (20.06.24) : Lancement du site internet

La plateforme de la sélection de fonds et de la gestion d’actifs

La BIL enregistre une progression de ses actifs sous gestion

La Banque internationale à Luxembourg (BIL) affiche un résultat annuel satisfaisant malgré la pandémie, avec un revenu net de 135 millions d’euros enregistré pour 2021. Ses actifs sous gestion progressent également s’élevant à 45,9 milliards d’euros, soit une augmentation de 5,2%

Les résultats de la BIL publiés ce 31 mars montrent une augmentation de son résultat net de 34% par rapport à 2020. D’après la banque, cette performance est établie grâce à son plan stratégique de transformation sur cinq ans et ses investissements majeurs dans ses activités et ses talents. Son nouveau système bancaire, qui sera bientôt déployé, le recrutement de nouveaux talents et les investissements liés à la réglementation ont coûté au groupe 442 millions d’euros, soit une augmentation de 6% des charges par rapport à l’année précédente.

Malgré le retour de l’inflation et d’autres problèmes économiques tels que les pénuries mondiales et les blocages dans les chaînes d’approvisionnement, la banque a réussi à accroître ses revenus. Elle en attribue le mérite à sa «l’accent mis sur ses activités et ses marchés clés» ainsi qu’à la cession partielle de la participation de la BIL dans la Bourse de Luxembourg SA, aux plus-values de son portefeuille d’investissements et au dynamisme de ses activités commerciales.

Ses actifs sous gestion s’élèvent à 45,9 milliards d’euros, soit une augmentation de 5,2%. Les dépôts de la clientèle (20,7 milliards d’euros), les prêts à la clientèle (16,3 milliards) et le total des revenus (632 millions d’euros) sont également en hausse, respectivement de 4,6%, 6,1% et 15%. Marcel Leyers , président du comité de direction, déclare: «Cette performance atteste de notre engagement de tous les jours envers nos clients particuliers et entreprises, tout en confirmant le rôle majeur que nous jouons dans le financement de l’économie.»

En ce qui concerne le présent et l’avenir, la banque a également reconnu que, bien que son exposition à la Russie soit relativement faible (0,3% du total des prêts à la clientèle à la fin de 2021), l’impact de la flambée des prix de l’énergie et des matières premières sur ses clients, entreprises et particuliers, n’est pas encore connu. Cependant, la BIL a déclaré que: «dans ce contexte exigeant, être agile, savoir s’adapter et garder le cap resteront primordiaux».

Partager cette publication
URL de partage
Précédent

La Banque Cantonale de Genève (France) SA nomme son nouveau Président du directoire

Suivant

Mirabaud renforce sa gestion de patrimoine et nomme un nouveau CEO Middle East LTD

Accès Premium actif !

Vous avez désormais accès à toutes les publications Premium.

Bienvenue sur Capital insight !

Suite au rapprochement de fibee.fr et de lexpertinvest.com, Capital Insight devient la plateforme de la sélection de fonds et de la gestion d’actifs en France, Suisse, au Luxembourg et à Monaco.