V1.0 (20.06.24) : Lancement du site internet

La plateforme de la sélection de fonds et de la gestion d’actifs

“La Chine pourrait sortir de la déflation en 2024”

Dong Chen, Head of Asia Macroeconomic Research chez Pictet Wealth Management dévoile son analyse et anticipations du marché chinois pour 2024. Malgré les diffuclté du secteur immobilier, la reprise modérée de la Chine devrait se poursuivre selon le responsable.


Nous prévoyons une reprise modérée de l’économie chinoise en 2024, alors que le soutien politique récemment renforcé du gouvernement devrait se poursuivre.

Le soutien politique des autorités n’a réellement commencé à se renforcer qu’à la fin du mois d’août. Une série de mesures visant à stimuler la demande immobilière a d’abord été introduite, suivie d’un stimulus fiscal bien plus important pour soutenir la croissance des infrastructures. Par exemple, le rythme d’émission d’obligations gouvernementales locales a considérablement augmenté depuis août. De plus, le gouvernement chinois a pris la décision rare d’augmenter son déficit fiscal de 1 000 milliards de RMB en émettant des obligations gouvernementales spéciales. L’intensification du soutien politique a conduit à une amélioration notable de la dynamique de croissance au troisième trimestre, lorsque le PIB annuel (4,9 %) a dépassé les prévisions du consensus. Nous prévoyons une reprise modérée en 2024, mais elle pourrait être irrégulière. Notre prévision de PIB pour l’année complète 2024 est de 4,7 %, en baisse par rapport aux 5,2 % attendus en 2023.

Le secteur immobilier restera probablement un frein à la croissance, bien que dans une moindre mesure qu’auparavant. Un soutien financier accru aux promoteurs est nécessaire pour stabiliser le secteur, mais certaines mesures récemment annoncées semblent aller dans la bonne direction. Avec la poursuite du stimulus politique et une possible amélioration modérée du secteur immobilier, la Chine pourrait sortir de la déflation en 2024. La reflation dans le secteur industriel sera clé.

Nous estimons que le stimulus fiscal continuera de jouer un rôle important dans le soutien de la croissance en 2024. Au niveau du gouvernement central, l’objectif de déficit fiscal restera probablement autour du même niveau élevé qu’en 2023, soit environ 3,8 % du PIB. Cependant, pour résoudre le problème de la dette en cours au niveau des gouvernements locaux, il est sans doute plus important de stimuler les perspectives de croissance à court terme que le niveau de déficit global.

La pandémie a durement frappé les revenus des gouvernements locaux chinois. Les ventes de terrains et de logements ont de nouveau chuté en 2023, mettant les gouvernements locaux sous une pression financière énorme. Ils ont dû réduire leurs responsabilités traditionnelles en matière d’investissement dans les infrastructures, et dans certains cas extrêmes, ils ont dû réduire leurs dépenses courantes. Ce resserrement effectif des conditions fiscales a contribué à la faiblesse de l’économie chinoise au premier semestre 2023. Mais à partir du troisième trimestre, le gouvernement central a commencé à s’attaquer sérieusement au stress financier des gouvernements locaux.

Il existe trois risques pour notre scénario central : une politique qui reste en retard, un ralentissement mondial sévère et une recrudescence des tensions entre les États-Unis et la Chine.

Partager cette publication
URL de partage
Précédent

Révolution numérique dans la Banque : Qui sont les leaders et les innovateurs de l’ère digitale ?

Suivant

Les jeunes actifs américains, entre le marteau et l’enclume

Accès Premium actif !

Vous avez désormais accès à toutes les publications Premium.

Bienvenue sur Capital insight !

Suite au rapprochement de fibee.fr et de lexpertinvest.com, Capital Insight devient la plateforme de la sélection de fonds et de la gestion d’actifs en France, Suisse, au Luxembourg et à Monaco.