V1.0 (20.06.24) : Lancement du site internet

La plateforme de la sélection de fonds et de la gestion d’actifs

Le marché de l’assurance au Luxembourg : l’essor de l’assurance non-vie et le ralentissement de l’assurance-vie en 2022

Selon l’Association des Compagnies d’Assurance et de Réassurance (Aca), le secteur de l’assurance au Luxembourg a connu une forte baisse en 2022, après une année 2021 record avec un encaissement de 42 milliards d’euros et une croissance de 9% des actifs sous gestion. Les chiffres de l’Aca révèlent un encaissement de 40,2 milliards en 2022, soit une baisse de 4,3%. Cette baisse est due à une chute de 16,3% des encaissements en assurance-vie, soit 23 milliards, alors que les encaissements en assurance non-vie ont progressé de 15,7%, soit 17,2 milliards.

Depuis 2018, les encaissements vie ont diminué de 3%, tandis que les encaissements non-vie ont connu une explosion de +295%, portée par les activités internationales dont les encaissements sont passés de 3,1 milliards en 2018 à 15,2 milliards en 2022. Les branches d’assurance responsabilité civile générale et dommages aux biens ont enregistré une hausse de 18% par rapport à 2021, représentant 80% des primes directes collectées au 31 décembre 2022.

Le marché de l’assurance-vie au Luxembourg est un marché international, avec 20 milliards de primes sur les 21,3 milliards encaissés en provenance de l’UE et 10,8 milliards de France. La part des produits à rendement garanti diminue, représentant 16% des actifs investis en 2022, contre 20% en 2021 et 23% en 2019. En revanche, les contrats en unités de compte représentent désormais 78% des actifs investis au 31 décembre 2022.

Le marché local a également connu une baisse des primes, passant de 3 milliards en 2021 à 2,8 milliards en 2022. L’assurance-vie a vu une chute de 20% des primes encaissées à 1,6 milliard, avec une baisse plus marquée pour les produits en unités de compte (-28%) que pour les produits à rendement garanti (-14%). En revanche, la croissance locale de l’assurance non-vie est restée solide, avec une performance globale de +7% et 1,2 milliard d’euros de primes d’assurance directe au 31 décembre 2022, portée par les branches d’assurance automobile et les biens, qui ont enregistré des hausses respectives de 4% et 13%.

Partager cette publication
URL de partage
Précédent

L’arbre américain plie mais ne rompt pas (encore)

Suivant

Après la récente alerte, nous restons prudents à court terme et confiants à moyen terme

Accès Premium actif !

Vous avez désormais accès à toutes les publications Premium.

Bienvenue sur Capital insight !

Suite au rapprochement de fibee.fr et de lexpertinvest.com, Capital Insight devient la plateforme de la sélection de fonds et de la gestion d’actifs en France, Suisse, au Luxembourg et à Monaco.