V1.0 (20.06.24) : Lancement du site internet

La plateforme de la sélection de fonds et de la gestion d’actifs

Lombard Odier met l’accent sur la transition vers une économie circulaire

Lombard Odier et Enterprise for Society Center (E4S) annoncent une collaboration de premier plan dans le domaine de la recherche visant à faire progresser la transition vers une économie circulaire 

Lombard Odier et Enterprise for Society Center (E4S) signent un partenariat de plusieurs années pour encourager la recherche sur la finance soutenable, avec un accent particulier sur la transition vers une économie circulaire.

Dans le cadre de cette collaboration, Lombard Odier et E4S travailleront étroitement afin de développer une recherche de pointe axée sur la compréhension de la nature de la transition vers une économie circulaire, l’identification des défis sociétaux correspondants et la convergence économique entre les entreprises et les investissements.

E4S est une initiative conjointe de l’Université de Lausanne, de l’IMD et de l’EPFL, dont la mission consiste à encourager et à activer la transition vers une économie résiliente et inclusive dans le respect des limites planétaires, tout en gardant à l’esprit les opportunités et les défis soulevés par les évolutions scientifiques et technologiques. Le Centre propose une formation par le biais de son Programme de Master en Management et Technologie Durables, soutient l’innovation et l’entrepreneuriat, et produit des articles de recherche et des notes d’orientation sur des sujets d’importance sociétale.

L’offre de Lombard Odier est basée sur sa conviction fondamentale en matière d’investissements selon laquelle notre économie doit opérer une transition d’une économie gaspilleuse, inefficace, inéquitable et sale à un modèle plus circulaire, efficient, inclusif et propre (ou économie CLIC®), impliquant des transitions au sein des systèmes énergétiques, des terres et des océans, dans la manière dont nous utilisons les matériaux et dans la façon dont le coût des impacts environnementaux négatifs est pris en compte dans l’économie et les modèles d’affaires. 

Le partenariat avec E4S permet de développer le réseau de partenaires existant de Lombard Odier dans le domaine commercial et de la recherche, et vise à définir la manière dont l’adoption de modèles d’affaires circulaires peut accélérer ces transitions environnementales. 

Hubert Keller, Associé-gérant Senior de Lombard Odier : « En tant que gérants de fortune et d’actifs ayant un intérêt marqué pour l’investissement soutenable, nous pensons qu’il est essentiel pour nous de comprendre l’alignement des entreprises et leur exposition financière aux transitions environnementales. L’économie circulaire et la transformation complète de nos systèmes d’exploitation des matériaux font partie intégrante de cette transition et nous espérons que cette collaboration avec E4S dans le domaine de la recherche permettra une meilleure valorisation de ces thèmes. »

Jean-Pierre Danthine, co-directeur général d’E4S : « Nous estimons que la convergence de notre économie actuellement linéaire vers un modèle plus circulaire constitue une priorité absolue pour respecter les limites planétaires. Nous savons à quel point ce sera un défi, mais nous sommes convaincus qu’en associant nos compétences et nos approches, nous pourrons initier la transition qui s’impose dans le court laps de temps dont nous disposons ». 

Jean-Philippe Bonardi, co-directeur général d’E4S, : « Notre partenariat avec Lombard Odier constitue une superbe opportunité de montrer qu’en établissant des passerelles entre le monde universitaire et les entreprises, nous pouvons évoluer vers une économie qui profite à la fois aux populations et à la planète ».

Thomas Hohne-Sparborth, responsable de la recherche sur la soutenabilité chez Lombard Odier Investment Managers :« Pour accélérer la transition vers une économie zéro émission nette et respectueuse de la nature, des feuilles de route vers la réalisation de cet objectif ultime seront essentielles. Une connaissance pointue de l’économie circulaire fait encore défaut aujourd’hui. Cela la raison pour laquelle nous sommes heureux de collaborer avec E4S afin de remédier à cette lacune. »

Partager cette publication
URL de partage
Précédent

Le Japon pourra-t-il protéger le yen contre le dollar ?

Suivant

Changement de CEO chez Farmers Group

Accès Premium actif !

Vous avez désormais accès à toutes les publications Premium.